Fionareverdy

20/05/2010

les veilleurs

Filed under: Les veilleurs — admin @ 2:14

.

.

.

veilleur-2


.

.

Les Veilleurs

Je les ai vus depuis le chemin côtier qui monte au-dessus de Pors Péron vers le nord, ce chemin qui n’est pas commode pour regarder le paysage puisqu’il faut constamment regarder où l’on met le pied, pour ne pas trébucher, voire pire.
Mais je les ai quand même vus, malgré le vent dans mes oreilles, la senteur sucrée du chèvrefeuille, la peau salée sous la langue, les fourmis à mes pieds, depuis le chemin côtier.

Tous trois étaient couchés, dans le lit de la mer, baignés par elle, ils avaient la tête à l’ouest, le ventre vers le ciel, les pieds vers la côte. Leur respire était la marée et leur temps était lent.

Des amas de rochers anonymes prennent forme pour celui qui les voit.
Je voulais les appeler par un nom. Ils m’apparaissaient sommeiller, veiller, et je les ai appelés les Veilleurs du nord de Pors Péron.

Debout dans l’air vif du sentier côtier, je les regardais, je les sentais dans leur sommeil de roche, leur immobilité caressée par la mer, leur sortie de la terre, et leur seul choix de veiller le moment présent, pour qui veut voir.

 

.

 

 

.

The Watchers

I saw them from the coastal path leading northwards above the cove of Pors Péron.
The path narrows down visual walking, as every time your eyes look up to take in the surrounding views you risk tripping or stumbling or worse.

But I saw them nevertheless, despite the wind in my ears, the sweet honeysuckle scents, the salt on licked skin, the ants underfoot; looking out from the coastal path.

All three were lying on the sea-bed, bathed by sea water, their heads pointing westwards, their bellies to the sky, their feet towards the coast. The tide was their breathing and their time was slow.

I wanted to call them by a name, anonymous rock clusters take form for those who see.
They seemed to be half-sleeping, watching, and I called them The Northern Watchers of Pors Péron.

I stood in the sharp air of the coastal path and watched, seeing them in their sleep of rocks, their stillness caressed by the sea, their emergence from the rock-bed, and their only choice, to watch over the present moment, for those who wish to see.


 

.

 

.

 

 

 

 

.

 

 

veilleur-3

 

 

.

 

 

.

Les Veilleurs de Pors Péron

 

 


veilleur-2

 

 

.

 

 

.

 

 

.Les Veilleurs de Pors Péron

 

.

 

veilleur-1

 

.

Les Veilleurs de Pors Péron

 

.


Powered by WordPress